M vous aime : Profitez du paiement en 3 fois sans frais dès 200 euros d'achat.

PANIER 0

Marrakech. 6 février 2019

3:50. Reveil. 
4:15. Taxi.
6:50. Take off.
Fermer les yeux. Savourer ce début d’année. Près de la moitié de la collection de bijoux vendue hier en un après-midi... Les mauvaises langues diront que j’en n’avais pas pris des cartons. 
Je me fous des mauvaises langues, ca fait partie de mes nouvelles résolutions.
Quand j’ai vu les commandes tomber les unes après les autres, je me suis juste dit que je ne m’étais pas plantée. J’avais tellement hésité. Toujours croire en son instinct, toujours croire en soi. Bordel. Il y en a qui arriveraient presque parfois à vous faire douter.
Je suis dans l’avion, il fait nuit dehors. Je repense à ces moments de doutes. A cet automne si dur. Et là, depuis quelques temps, cette l’impression d’être portée par une nouvelle énergie, une putain de conviction que ça va marcher, indescriptible, indestructible. Une envie de bouffer le monde, et ce sentiment d’en profiter, grave, de kiffer, enfin. 
Je recommence à être sous l’eau. A bosser jusqu’à pas d’heure. J’ai trop de projets qui se bousculent, pas le temps de tous les faire avancer, il n’y a que 24 heures dans une journée. Se faire doucement à l’idée qu’un jour il va peut être falloir un associé. Qui me supporte. C’est pas gagné. Il va falloir qu’il soit rond. Et qu’il ait un peu de ronds à jouer.
Je ferme les yeux. Je vois des tapis, du linge de lit avec du rose et du gris brodé par des doigts de fée, un autre riad qui pourrait abriter la maison M. de Marrakech... J’imagine ces bureaux à Paris que je n’arrive toujours pas à dénicher. Tout ce que je visite est sans âme, sans caractère, sans identité. Continuer à rêver à un atelier pourri au fond d’une cour qu’on va bien finir par trouver.
Il faisait nuit quand on a décollé. Tout le monde dormait. La cabine était plongée dans la noir. J’ai sorti mon ordi, j’ai bossé, réfléchi, dessiné, imaginé.
Et puis j’ai fermé les yeux. Dans mon casque, j’ai mis la BO du film New-York Melody à fond.
J’ai vu défiler les rues de Manhattan.
Parce qu’il n’y a pas de hasard. Il n’y a que des rendez-vous. 
On vient d’atterrir. Le ciel est bleu. J’aime cette terre. Tellement.
From Marrakech with love ❤️

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour permettre de suivre votre navigation, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ICI.
J'accepte