M vous aime : Profitez du paiement en 3 fois sans frais dès 200 euros d'achat.

PANIER 0

Pigalle. 29 juin 2020

Suis dans un taxi, je quitte Neuilly pour Paris. Faut que je boucle la compta et Milo rentre déjeuner à la maison à midi.
J’ai même pas mal au dos.
Les verts ont gagné Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux.... On serait donc pas les seuls à avoir envie de se mettre au vert. 
Je ferme les yeux, j’entends le bruit des oiseaux et de la rivière. La Même elle s’appelle. Un nom avec des M. toujours comme un truc qui te suit pour te dire que tu es sur le bon chemin.
Le M de Milo. De Montmartre, là où tout a commencé. De Marrakech, ma ville rêvée toujours fermée. Le M. de Maman. De Moulin. De Manhattan un jour. Je sais pas quand. Mais c’est pas grave s’en fout on a tout le temps d’y arriver.
On est le 28 juin, il reste deux jours avant la fin de la moitié de l’année. Je crois que je n’ai jamais autant bossé que pendant que le monde était confiné. Et M n’a jamais autant cartonné. Alors je regarde ces 6 premiers mois écoulés. Il y a des moments quand t’es entrepreneuse, tu dors pas la nuit parce que t’as la peur de te planter.
D’autres où tu dors pas parce que tu savoures ton putain de bonheur de voir que tu y es arrivée.
Il paraît que le plus dur quand tu montes une boite ce sont les 3 premières années. Je me souviens de juin 2017 quand on a déposé les statuts de la société. 3 ans. Même si rien n’est jamais gagné, on peut peut-être commencer à respirer.
Ce matin, je me suis levée à 5 heures, comme tous les matins. J’ai fait une story sur la salle à manger du moulin. J’aurais adoré me réveiller là-bas, boire mon thé sous la volière de Mathieu Challieres. J’ai commencé à commander la nouvelle collection de M. pour l’automne prochain. Le plombier m’a écrit pour me dire qu’il avait trouvé un chauffe-eau tri-phasé.
J’ai reçu un mp me disant que c’était sûr, qu’un jour j’arriverai à l’ouvrir, ma boutique à New-York. Le Perche, c’est bien sur le chemin de Manhattan, il suffit d’aller tout droit sans regarder derrière. Il suffit de continuer à rêver pour continuer à avancer.
Je n’oublie jamais que cette histoire qui dure depuis maintenant 3 ans c’est vous et moi. Donc nous.
Un jour, je vous promets, on ira à New-York vous et moi.
#vismaviedentrepreneuse

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour permettre de suivre votre navigation, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ICI.
J'accepte