M vous aime : Profitez du paiement en 3 fois sans frais dès 200 euros d'achat.

PANIER 0

Pigalle. 3 janvier 2021

J'ai envoyé un sms à Marine en lui disant "je te souhaite une année pleine d'amour...". Elle m'a répondue "Moi, cette année, je nous souhaite de topper les 2 millions".
Parfois je me dis qu'elle est encore plus barrée que moi.
Pendant les vacances, un soir au bar, quelqu'un m'a demandée "Et ça marche bien M. ?" J'ai répondu, presque gênée "Écoutez, on a doublé notre chiffre d'affaire en 2020 et a dépassé à deux les 1 200 000 euros. Alors on est plutôt contentes .."
J'ai regardé derrière moi pour être sûr que personne ne m'entendait. Et je me suis demandé pourquoi les entrepreneurs qui réussissaient devaient chuchoter... Et si, au contraire, on osait le dire avec fierté. Comme pour montrer que l'on peut créer aujourd'hui en France une boîte qui grandit, comme pour montrer à ceux qui rêvent d'être entrepreneurs la nuit en silence dans leur lit que c'est possible, que l'on peut se lancer sur un coup de tête pieds nus sur une pile de tapis dans la Médina de Marrakech et trois ans plus tard, rêver de M.New-York en 2023.
Alors ce n'est pas une histoire de pognon ou de million. C'est une histoire de rêves réalisés. De trouille que tout s'effondre, peur lancinante qui reste là chevillée au corps devant la fragilité d'une boîte que l'on essaie chaque jour et chaque nuit d'emmener plus haut...
Demain c'est la rentrée. Avec mille projets dans la tête. Repartir à Marrakech en janvier, trouver une boutique plus grande à Paris, lancer en mars un eshop en anglais, embaucher enfin un mec en marketing digital. Oui je sais, pourquoi un mec... ça, c'est comme le pognon, t'as plus le droit de dire que t'aime bosser avec des mecs sous peine d'être soupçonnée d'être la figure de proue de l'anti-sororité. On crèvera de cette société aseptisée...
Cette année encore, on ne lâchera rien. Parce qu'il faut 1 million 800 000 dollars pour un visa américain d'investisseur... alors autant vous dire qu'il va falloir en vendre, des tapis.
Cette année encore on rêvera grand. Parce que M. aura 4 ans. Ça commence à être un peu grand 4 ans... 
Cette année encore il y aura des nuits d'insomnies, et des réussites aussi... 
Enfin, j'y crois, tout au fond de moi. Vous venez? 
#vismaviedentrepreneuse

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour permettre de suivre votre navigation, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ICI.
J'accepte