PANIER 0

16 aout 2017 - New York

"Tu as fait quoi hier? J'ai rêvé."

J'ai rêvé sur les trottoirs de New-York qu'un jour, j'arriverai à faire le truc dont j'ai toujours rêvé... Vivre ici, dans cette ville folle, excessive, qui vit, qui vibre, comme si elle allait toujours disparaître demain. Dans cette ville où tout paraît possible, le pire comme le meilleur.

J'ai rêvé de m. ici, sur un trottoir de Soho ou de Meatpacking, comme si pour la première fois de ma vie, mon rêve n'était pas complètement dingue.

Je nous ai vus dans ma tête prendre l'avion tous les quatre avec cette appréhension et cette excitation que doit faire naître la folie de changer de vie, ce moment où tu te dis que t'es complètement dingue, et qu'en même temps t'as tellement raison. 

Je me suis dit que passer déjà à 43 ans d'une agence de com à chasseuse de paniers, c'était un peu n'importe quoi, alors en fait, je serais plus vraiment à ça près.

J'ai enfoui dans un coin de ma tête le prix du lycée français que l'on ne pourrait jamais payer, le prix des loyers ici que l'on ne pourrait jamais payer non plus, le fait que le moindre restau de quartier coûte le prix d'un étoilé...

Hier, sur les trottoirs de New-York, j'ai tout enfoui, et je n'ai gardé que le meilleur.

J'ai rêvé devant chaque boutique vide que j'ai croisée qu'un jour, on serait là, devant un endroit comme ça, sauf que ça serait le nôtre, une, même pas bien grande, avec un m. noir et son point bleu majorelle au dessus de la porte.

Qu'il y aurait mon homme, nos mômes, les gens qu'on aime. 

Ce jour-là, on aurait enfin amené ce Maroc que j'adore jusqu'au cœur de Manhattan.

Hier, j'ai rêvé de "m. to Meatpacking."

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour permettre de suivre votre navigation, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ICI.
J'accepte