M vous aime : Profitez du paiement en 3 fois sans frais dès 200 euros d'achat.

PANIER 0

Paris 3 mai 2021

Il s'appelle "Elle voulait juste être heureuse". J'avais son titre, quelque part en moi, depuis si longtemps. Je l'ai rêvé depuis si longtemps.
Je l'ai tenu ce matin dans mes bras pour la première fois. J'avais peur qu'il tombe, peur qu'il s'envole, peur qu'une page glisse au sol. Je le tenais fort.
C'était la première fois, comme si tout à coup, il prenait corps, il devenait réel, les heures passées, seule face à soi-même, seule face au clavier de ce putain d'ordinateur. Écrire. Réécrire. Effacer. Se chercher. Continuer malgré les doutes. Laisser couler les mots, les uns derrière les autres. Des jours et des nuits entières. Laisser remonter les fêlures, les blessures, les joies aussi, l'espoir. Parce que c'est l'espoir qui nous fait avancer, parce qu'on sourit toujours, un jour, après avoir pleuré.
C'est l'histoire d'une fille qui voulait juste être heureuse. Y-a-t il quelque chose de plus compliqué, de plus fragile, que la quête insensée du bonheur. Se trouver enfin. Être soi. Construire sa propre vie, celle qui fait que l'on éprouve un matin ce sentiment précieux d'être à sa place. Être arrivée là où l'on devait aller.
C'est l'histoire d'un changement de vie. Une reconstruction. Un amour raté. Et cette volonté farouche, envers et contre tout, d'y croire encore. 
Y-a-t il quelque chose de plus compliqué. On ne meurt pas d'amour. On meurt sans doute de ne pas en avoir assez.
Sur la première page, il est écrit "À celles qui rêvent, un jour, d'être enfin elles-mêmes".
J'ai longtemps cherché. J'ai pris des chemins de traverse, je me suis paumée, je suis retournée en arrière pour mieux recommencer à avancer. J'ai lutté, douté, j'ai puisé en moi une force insoupçonnée.
C'est une histoire universelle. La mienne, la votre, la notre. Nous qui nous battons chaque jour pour être nous-mêmes, femmes complexes aux mille facettes. Et c'est sans aucun doute ce qui fait notre richesse. 
C'est mon livre.
Il sortira en librairie le jeudi 30 septembre prochain aux Éditions Albin Michel. 
Deux jours avant, j'aurai 48 ans. 
C'est peut-être l'âge où l'on a enfin le courage d'être soi-même.
#ellevoulaitjusteetreheureuse#roman #albinmichel@gerarddecortanze@editionsalbinmichel

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour permettre de suivre votre navigation, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ICI.
J'accepte