M vous aime : Profitez du paiement en 3 fois sans frais dès 200 euros d'achat.

PANIER 0

Corse. 6 juillet 2018

Pendant 42 ans, tu as mis des maillots une pièce. Parce que tu n’osais pas, parce que, assise, tu trouvais ça affreux, parce qu’il y avait toujours un truc. Bref. Parce que tu étais mal à l’aise.
45 ans. Tu mets des maillots deux pièces. Une espèce de revanche même si tu te fais violence. Assise, tu trouves toujours ça pas terrible, allongée sur le dos tu trouves que, si t’arrêtes de respirer, ça donne le change, allongée sur le ventre c’est encore mieux mais c’est moins pratique pour bronzer du décolleté. 
Tu mets un maillot deux pièces et tu essaies de te dire que l’important c’est d’être heureuse, de relativiser, qu’il est temps de s’assumer face aux diktats de la beauté... c’est compliqué.
Tu as compris, integré et presque accepté que tu n’aurais jamais le corps de Veronique et Davina, celles qui faisaient l’aérobic sur antenne 2 quand t’étais jeune. 
Un footing en trois mois, plus un cours de danse depuis l’automne, des nuits de boulot. 
Payer cash.
Ce matin en partant, t’as mis un maillot une pièce au dernier moment dans ta valise en te disant qu’il allait y avoir que des minettes de 30 ans.
Et puis merde.
Je résiste. Parce que finalement on fait de notre mieux. Même si on n’est pas parfaite. Loin de là.
Quitte à passer le week-end allongée sur le dos sans respirer et sans m’assoir.
Doux week-end

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour permettre de suivre votre navigation, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ICI.
J'accepte